Projet du Dossier Médical Electronique (DEM) à l’EHU d’Oran site pilote

Le Programme d’Appui au Secteur de la Santé (PASS), en collaboration avec l’EHU Oran et la DSP Oran, et sous l’égide du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière (MSPRH), à organisé le 22 septembre le Comité de Pilotage Local (COPIL) du projet du Dossier Électronique Médical (DEM) au niveau du site pilote du projet, à savoir l’EHU Oran.

 

Il s’agit d’une réunion d’étape à mi-parcours du développement et de la mise en œuvre du projet Dossier Électronique Médical (DEM) au niveau du site pilote de l’Établissement hospitalier universitaire (EHU) d’Oran et la Polyclinique de l’Université scientifique et technologique (USTO) d’Oran. Il s’agit d’une première en Algérie.

Le DEM est une pierre angulaire de tout système d’information sanitaire. À l’ère des nouvelles technologies et au regard des exigences du secteur, il est impératif aujourd’hui que le secteur de la santé (MSPRH) se dote enfin d’un système d’information sanitaire à la hauteur des efforts d’investissements consentis par l’Etat.

Le PASS est en cela une véritable opportunité, selon le Directeur du Programme au niveau du Ministère, le Dr Nasser Grim et le Dr Mansouri, Directeur général de l’EHU Oran.

Au regard des termes de références élaborés par un éminent expert canadien d’origine algérienne, le DEM tel que réfléchi constituera un élément fondamental d’un future système d’information hospitalier qui bâtira le socle d’un système d’information sanitaire et décisionnel.

La recherche médicale trouvera ainsi un support de taille pour une analyse, un suivi et une exploitation permanente.
A l’instar des autres programmes de l’Union européenne, le PASS bénéficie actuellement d’une mission ROM (Results Oriented Monitoring.) Celle-ci a pour but le suivi et l’évaluation selon cinq grands critères de leur mise en œuvre et résultats.

L’expert ROM mobilisé par la Commission européenne, M. Jack Lebeuw, également en visite en Algérie a pu assister au COPIL du 22 septembre à Oran. Cela a constitué une véritable occasion pour le ROM de prendre connaissance directement avec les acteurs du projet de la réalité et des difficultés de la mise en œuvre de ce type de projet.

Le principal objectif du système ROM est d’analyser le degré de mise en œuvre et d’informer les parties prenantes de la performance du projet. Il aide les gestionnaires de projet à repenser la mise en œuvre, si nécessaire, de telle sorte à ce qu’elle soit plus « orientée vers les résultats. » Il fournit également un feedback aux bailleurs de fonds.

La mission ROM est en cours et l’expert en charge s’est d’ores et déjà dit très impressionné par les étapes franchies, les attentes et implications des différents acteurs du secteur de la santé. Le PASS est très ambitieux dans sa conception et ses objectifs ; la durée prévue de trois années reste d’ailleurs insuffisante pour atteindre l’ensemble des objectifs, d’où la nécessité de formuler dès maintenant une demande pour un PASS II.