Le plan stratégique national et multisectoriel de lutte intégré contre les Maladies Non-Transmissibles

Financé par l’Union Européenne et le Ministère de la Santé Publique et de la Réforme Hospitalière , le Programme d’Appui au Secteur de la Santé (PASS) vise à apporter un soutien effectif au Ministère de la Santé et de la Réforme Hospitalière dans sa volonté de modernisation du secteur en Algérie.

C’est dans ce cadre que les professionnels du secteur de la santé en compagnie du Ministère de la Santé Publique et de la Réforme Hospitalière (MSPRH) ainsi que les représentants de 20 ministères Algériens et le Dr BAH Keita, représentant de l’organisation mondiale de la santé se sont réunis en séminaire les 16 et 17 décembre afin de travailler sur le plan stratégique de prévention des Maladies Non-Transmissibles en Algérie.

C’est à partir des années 1990, que l’Algérie connaît sur le plan épidémiologique une transition caractérisée par une apparition prononcée des maladies chroniques. Les maladies non-transmissibles, telles que les maladies respiratoires chroniques, les maladies cardio-vasculaires et l'hypertension artérielle, le diabète et le cancer, constituent un problème de santé publique important en Algérie.